Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cuisine & Déco by Maria

Parfums d'enfance, explosion de couleurs, des recettes à l'accent grec, simples à réaliser avec des produits du terroir !

La civilisation engloutie

La civilisation engloutie

Antérieure à la Grèce antique, la première grande civilisation européenne, fondée par la dynastie des Minos en Crète, a brutalement disparu dans des circonstances mystérieuses. Une étonnante enquête archéologique menée comme un thriller.

ARTE accompagne la cinquième édition des Journées nationales de l'archéologie

Fresques raffinées et orfèvrerie délicate : depuis vingt-cinq ans, Sandy MacGillivray, un archéologue canadien, ne cesse de mener des investigations sur la civilisation minoenne en Crète, l’une des plus brillantes de l’âge de bronze, il y a plus de trois mille ans. À l’origine d’une véritable révolution artistique, elle fut en outre la première à paver ses routes. La première surtout à utiliser l’écriture, le "linéaire A" qui rappelle étrangement les langues indo-persanes. Sandy MacGillivray s’est acharné à décrypter les multiples codes secrets de cette civilisation et son brutal et mystérieux effondrement qui, dit-on, aurait inspiré le mythe de l’Atlantide.

Un gigantesque tsunami

Sous ses faux airs de Sherlock Holmes de l’archéologie, Sandy MacGillivray tente de tracer sa voie dans le labyrinthe des hypothèses qui entourent la civilisation minoenne. Ainsi, selon lui, le palais de Knossos n’aurait rien de royal comme on l’a cru, mais figurerait un temple dédié au culte du soleil, détails architecturaux à l’appui. Mais l’enquête porte essentiellement sur les circonstances du déclin minoen. Convoquant en renfort volcanologues, géologues et spécialistes de tsunamis, l’archéologue élabore peu à peu avec eux le scénario catastrophe qui a précipité le destin de cette étonnante civilisation.

Selon eux, elle aurait été détruite par une éruption volcanique suivie d’un gigantesque tsunami. Véritable thriller insulaire, le film suit pas à pas la progression des chercheurs, entre perplexité et enthousiasme, jusqu’à la reconstitution en images de synthèse des vagues de plus de vingt mètres qui ont submergé les cités minoennes.

La civilisation engloutie

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

PageRank